Chargement en cours
Ma sélection

Lot 138 - Ω ÉCRAN DE TABLE - à plaque rectangulaire, en jade néphrite céladon pâle, [...]

Estimation : 12 000 € / 18 000 €

Adjugé 61 100 €


Résultat avec frais

Ω ÉCRAN DE TABLE
à plaque rectangulaire, en jade néphrite céladon pâle, sculptée en léger relief de jeux d'enfants surveillés par un adulte dans un paysage de montagne construit d'un pavillon et planté d'arbres, le socle en bronze doré à décor, finement repercé et en léger relief brillant sur fond amati, de lotus et de panneaux de lotus.
Chine, dynastie Qing, période Qianlong (1736-1795).
A JADE TABLE SCREEN AND ORIGINAL GILT-BRONZE STAND, QING DYNASTY, QIANLONG PERIOD.
DIM. (PLAQUE) 15,5 X 22,1 CM (6 1/8 X 8 11/16 IN.)
DIM. (TOTAL) 25,3 X 23,5 X 6 CM (9 15/16 X 9 1/4 X 2 3/8)


ŒUVRE EN RAPPORT
Notre écran - et surtout son exceptionnel socle en bronze doré - sont à rapprocher de ceux vendus par Sotheby's Hong Kong, le 5 octobre 2016, sous le numéro 62, dans la vente "Roger Keverne-50 years in the trade".
NOTE
La transposition d’une peinture dans le jade constitue l’un des sommets de l’art des lapidaires de la dynastie Qing. À Pékin, dans l’atelier impérial, l’ingéniosité des artisans s’exprime dans des compositions parfois monumentales qui puisent leur inspiration dans les peintures de paysage des grands maîtres classiques. Les écrans de table yutuhua, que l’on traduit littéralement par "tableaux en jade", autant que les montagnes miniatures shanzi participent de ce même contexte. Posés sur une table comme des objets de contemplation, ils permettent aux lettrés, qui apparaissent au regard de l’histoire chinoise comme les garants de la civilisation, d’entrer en communion avec la nature et d’échapper à la trivialité du quotidien. L’engouement des lettrés pour les jardins s’inscrit dans le sillage des six visites que l’empereur Qianlong fait dans le sud de la Chine au milieu du XVIIIe siècle. Ainsi, les descriptions et les représentations de ces voyages inspirent-elles, dans toutes les régions de la Chine, la création de jardins suivant le modèle de ceux de Suzhou et de Yangzhou. Elles vont, dans le même temps, provoquer la mise au point des jades, dits "paysagers", c'est-à-dire d’inspiration picturale. À l’instar des pots à pinceaux bitong en bambou sculpté, particulièrement appréciés par les lettrés de la dynastie Ming, ce type de jades sont conçus à la manière des peintures en rouleau de format horizontal. Ils en adoptent d’ailleurs les principes de composition ancestraux en allant même jusqu’à suggérer des effets de perspective dans des plaques de jade d’épaisseur le plus souvent modeste. Notre écran de lettré, qui a conservé son superbe socle d’origine en bronze doré, est un très bel exemple de la fortune artistique des tableaux en jade qui fleurissent sous le règne de Qianlong. Au moyen de sa composition savante, il illustre le thème classique et fort apprécié des jeux d’enfants qui symbolisent le vœu d’une descendance nombreuse et, par extension, ceux d’immortalité et de bonne fortune.

Demander plus d'information

Thème : Jade Ajouter ce thème à mes alertes