Chargement en cours
Ma sélection

Lot 43 - Jacob JORDAENS (Anvers 1593-1678) - Apollon et Marsyas - Panneau d’épinette de [...]

Estimation : 60 000 € / 80 000 €

Adjugé 244 600 €


Résultat avec frais

Jacob JORDAENS (Anvers 1593-1678)
Apollon et Marsyas
Panneau d’épinette de bois tendre, peint au revers
Restaurations anciennes
Dans un cadre en bois sculpté et doré de style Louis XIV
Apollo and Marsyas, softwood spruce panel, painted on the reverse side, in a Louis XIV style
49,2 x 71 CM • 19 3/8 X 28 IN.


ProvenanceVente anonyme, Paris, Hôtel Drouot, 21 mars 1984 (Mes Boisgirard, de Heeckeren), n° G ;Vente anonyme, Londres, 11 juillet 2001 (Christie’s), n° 16 ;BibliographieCatalogue de l’exposition Jordaens et l’Antiquité, Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts, 2012, notre tableau cité p. 299, note 22.Le dessin préparatoire très achevé de ce panneau, conservé au British Museum (fig. 1, R.A D’Hust, Jordaen’s Drawings, Londres 1974, vol I, n° A.140, reproduit vol. III, fig 153), est daté 1640. Les variantes concernent les deux figures enlacées à droite et les frondaisons. Une copie d’atelier de la composition est à la Narodni Galerie de Prague (78,5 x 115,5 CM, inv.), une autre à Varsovie.Jordaens a peint ce sujet à plusieurs reprises en modifiant le nombre et la disposition des figures (par exemple, au musée des Beaux-Arts de Gand, inv. 1902-D, au Mauritshuis, La Haye -dépôt du Rijksmuseum d’Amsterdam -, inv. 849). Une toile du même sujet mais de composition différente est conservée au Prado, datée vers 1636-1638.Tiré des Métamorphoses d’Ovide, XI : 146-193, Apollon, dieu des arts et de la musique qui montre sa lyre est défié par Pan, dieu des bergers, agenouillé et jouant de la flûte. Le premier séduit l’assemblée et est élu par les Muses. Le roi Midas n’est en revanche pas de cet avis et considère la musique de Pan supérieure à celle d’Apollon. Furieux qu’il n’ait pas su reconnaître son talent, Apollon jette un sort à Midas et l’affuble de deux grandes oreilles d’âne. À gauche, Timolus assis est entouré des muses et désigne le vainqueur, qui debout et tourné vers lui, domine le groupe de droite représenté par Pan et ses satyres.

Demander plus d'information