Chargement en cours
Ma sélection

Lot 17 - [GASTRONOMIE]. GRIMOD de LA REYNIERE - (André-Balthazar-Laurent) (1758-1837) - [...]

Estimation : 300 € / 500 €

[GASTRONOMIE]. GRIMOD de LA REYNIERE
(André-Balthazar-Laurent) (1758-1837)
L.A.S. au marquis de Cussy, " grand dégustateur du jury dégustateur "
Au Château de Villers-sur-Orge, 20 septembre 1820.
2 pp., bi-feuillet in-4, en-tête à son nom et chiffre, adresse au verso, restes de cachet de cire rouge armorié, marques postales, déchirures avec petite perte de texte.

Belle lettre relative à son projet d'une nouvelle publication culinaire.

" Je rends (…) bien des grâces à mon affiche gourmande de m'avoir rappelé à votre aimable souvenir (…). Il est bien vrai qu'au bout de 8 années de silence, cédant aux instances de quelques vénérables gourmands, je tente de reprendre la plume et d'essayer de parler une langue peut-être oubliée; car les invasions de la politique dans la littérature, se sont (…) bien étendues jusques dans la théorie culinaire; pour la pratique, on peut être tranquille, et les libéraux mangent autant qu'ils parlent, et ce l'est pas peut dire (…). L'affiche que le marquis a lue, a été faite à la suite d'un excellent dîner il y a plus de six mois, le jour du mardi gras; mais le terrible événement du 13 février (l'assassinat du duc de Berry) a paralysée toutes ses idées; Depuis 1812, je ne suis plus qu'un Gourmand honoraire (…). Si quelque chose pouvait rallumer une imagination presqu'éteinte, ce serait (…) de trop flatteurs encouragements (…). Il se dit peiné d'avoir pris un engagement avec le public. Ce qui ajoute encore à mon déplaisir, c'est la nécessité où je suis (…) de me transporter à Paris (ville que j'ai prise en horreur aussi bien qu'en dégoût) pour prendre des documents indispensables à mon travail, et me mette un peu au courant des changement opérés depuis 8 ans dans l'empire de la cuisine. Heureusement, je n'en ai besoin que pour l'itinéraire nutritif qui forme le dernier article de mon volume, le plus insipide à écrire et le plus difficile à rédiger (…) ".

En attendant, il invite le marquis ainsi que sa charmante sœur " gourmandinette " à sa succursale champêtre du jury dégustateur.

Demander plus d'information