Chargement en cours
Ma sélection

Lot 11 - ¤ PABLO PICASSO (1881-1973) - PICHET BOULE 'TAUREAU', 1957 - en terre de faïence [...]

Estimation : 100 000 € / 150 000 €

Adjugé 108 000 €


Résultats sans frais

¤ PABLO PICASSO (1881-1973)
PICHET BOULE 'TAUREAU', 1957
en terre de faïence blanche tournée, décor incisé et aux engobes
Daté '17.4.57' sur la panse
Signé 'Picasso' avec la marque 'Madoura/Plein feu' sur la base
Exemplaire unique
Fêlure de cuisson au col et sous la prise
Terre de faïence, turned, painted and engraved; dated '17.4.57' on the body; signed 'Picasso' and 'Madoura/Plein feu' stamp on the underside; this work is unique; firing crack at the neck and under the handle
29,2 CM • 11 1/2 IN.


Un certificat de Monsieur Claude Picasso, en date du 19 mars 2021, sera remis à l'acquéreur.
PROVENANCE
Collection Georges et Suzanne Ramié, Vallauris.
Puis par descendance.
Collection Jean et Huguette Ramié, Vallauris.
Puis par descendance.
Collection particulière, France.
EXPOSITION
Faenza, Palazzo delle Esposizioni, Omaggio a Picasso, Dall'artista al museo, 23 septembre-22 octobre 1989.
BIBLIOGRAPHIE
Omaggio a Picasso, Dall'artista al museo, cat. expo., Palazzo delle Esposizioni de Faenza, 23 septembre-22 octobre 1989, Ente Settimana Faentina, Faenza : 1989, p. 31 (reproduit en couleurs).
Ce lot a été décrit par Monsieur Jean-Jacques Wattel.
MENTION IMPORTANTE
La vente de ce lot est assujettie au droit de suite. Par dérogation, son paiement incombera à l'acheteur. Le taux applicable est de 4 % du prix d'adjudication hors taxes pour la tranche du prix jusqu’à 50 000 €, 3 % pour la tranche du prix comprise entre 50 000,01 € et 200 000 € et 1 % pour la tranche du prix comprise entre 200 000,01 € et 350 000 €.
"Le goût que Picasso avait développé dans les années 1950 pour les grands récipients en céramique aux formes simplifiées, tournés au four, le poussa à entreprendre de décorer les créations de [Suzanne] Ramié, généralement couvertes d'un vernis blanc ou coloré uniforme. Lorsque Picasso se les appropria, il alla à l'encontre de ce principe, faisant de toute leur surface un support pour sa peinture, tirant souvent des associations humoristiques des formes mêmes de leurs diverses parties. Des excroissances bulbeuses se muent en seins, des anses circulaires en masse de cheveux surmontant des têtes de femmes - à moins que l'ensemble de la pièce ne se voie transformée en taureau, rendu dans les moindres détails, jusqu'aux testicules."
Marilyn Mc Cully, "La transgression à l'œuvre : Picasso, la céramique et la Méditerranée", in Picasso céramiste et la Méditerranée, cat. expo., Aubagne, Chapelle des Pénitents noirs-Centre d'art d'Aubagne, 27 avril-13 octobre 2013, et Sèvres, Cité de la céramique, 20 novembre 2013-19 mai 2014, Gallimard, Paris : 2013, p. 34.
"In the 1950s Picasso developed a taste for large ceramic vessels with simplified forms, wheel-thrown and fired in the kiln, that prompted him to undertake the decoration of [Suzanne] Ramié’s creations, which were usually covered with a uniform white or colored glaze. He defied this principle as he appropriated the pieces, instead using their entire surface as a medium for his painting, often finding humorous associations in the forms of their various parts. Bulbous protrusions became breasts, circular handles became masses of hair crowning women’s heads - when the entire piece was not transformed into a bull, rendered in the finest detail, down to the testicles."
Marilyn Mc Cully, "La transgression à l'œuvre : Picasso, la céramique et la Méditerranée", in Picasso céramiste et la Méditerranée, exhib. cat., Aubagne, Chapelle des Pénitents noirs-Centre d'art d'Aubagne, 27 April-13 October 2013, and Sèvres, Cité de la céramique, 20 November 2013-19 May 2014, Gallimard, Paris: 2013, p. 34.

Demander plus d'information