Chargement en cours
Ma sélection

Lot 29 - AUGUSTE CAIN (1821-1894) - LION ASSIS - Cire sur plâtre originale - Signée sur [...]

Estimation : 3 000 € / 5 000 €

AUGUSTE CAIN (1821-1894)
LION ASSIS
Cire sur plâtre originale
Signée sur la terrasse
Wax and plaster; original model; signed
33,5 CM • 13 1/4 IN.


PROVENANCE
Paris, Galerie André Lemaire.
Acquis auprès de cette dernière par l'actuel propriétaire.
Collection particulière, France.
ŒUVRES EN RAPPORT
Auguste Cain (1821-1894), Lion assis pour le Monument Brunswick, vers 1879, marbre, Genève, Jardin des Alpes.
Auguste Cain (1821-1894), Lion assis, 1884, bronze fondu par Thiébaut, Paris, Hôtel de Ville.
Auguste Cain (1821-1894), Lion de l'Atlas, 1889, bronze fondu par Jabœuf et Bezout, Oran, Hôtel de Ville.
"Auguste Cain débuta par un bronze au Salon de 1846. Deux ans plus tard, il attaquait la série de ses grandes œuvres par les Grenouilles demandant un roi (1848). À partir de ce moment, son talent s'affirma, et l'artiste donna ces groupes d'animaux qui l'ont rendu célèbre et placent son nom, dans l'art de la sculpture, immédiatement à côté de celui de Barye. Nous citerons parmi ses plus belles œuvres : le Vautour fauve (1865), le Renard (1867), le Tigre au crocodile (1869), morceau d'une admirable fougue de mouvement et de naturel, et qui valut à Cain la croix de la Légion d'honneur. II faut mentionner encore les Lions se disputant un sanglier et la Famille de tigres (1876), un bronze superbe, l'un des plus incontestés de ses chefs-d'œuvre. Auguste Cain, ce merveilleux statuaire-animalier, avait aussi une entente complète de la sculpture décorative et monumentale. La ville de Genève lui doit sa statue équestre du duc de Brunswick ; les jardins du Luxembourg, des Tuileries et de l'Élysée lui doivent aussi de superbes groupes d'animaux, Les Lions de l'Hôtel de Ville de Paris, cette œuvre si réussie, sont de Cain."
"Auguste Cain", in La Lanterne, n° 6319, 9 août 1894.

Demander plus d'information