Chargement en cours
Ma sélection

Lot 27 - ATTRIBUÉ À PIERRE-AUGUSTE RENOIR (1841-1919) - BAIGNEUSE DE PROFIL À GAUCHE - [...]

Estimation : 100 000 € / 150 000 €

résultat non communiqué

ATTRIBUÉ À PIERRE-AUGUSTE RENOIR (1841-1919)
BAIGNEUSE DE PROFIL À GAUCHE
Huile sur toile
Signée et dédicacée 'À mon ami Portier' en haut à droite
Oil on canvas; signed and dedicated upper right
33 X 24 CM - 13 X 9 1/2 IN.


PROVENANCE
Probablement: Alphonse Portier (1841-1902), marchand de couleurs et de tableaux, installé comme Théo Van Gogh à Paris, 54 rue Lepic. Lié au milieu des collectionneurs (Paul Gallimard, Jacques Doucet, Henri Rouart, Moïse de Camondo…), il est réputé pour son précoce dévouement à la peinture impressionniste.
Collection particulière du Cher, France.
Acquis auprès de cette dernière au début des années 1980 par la famille du propriétaire actuel.
Cette œuvre sera incluse dans le deuxième supplément du catalogue raisonné Pierre-Auguste Renoir que préparent actuellement Monsieur Guy-Patrice Dauberville et Mademoiselle Floriane Dauberville aux Éditons Bernheim-Jeune.
Cette œuvre ne sera pas, au vu des éléments actuels, incluse dans le Pierre-Auguste Renoir Digital Catalogue Raisonné que prépare actuellement le Wildenstein Plattner Institute, Inc. (WPI).
ŒUVRE EN RAPPORT
Auguste Renoir (1841-1919), Baigneuse assise, huile sur toile, 46 x 38 CM, collection particulère. Reproduite en noir et blanc sous le n°620 dans François Daulte, Auguste Renoir, Catalogue raisonné de l'œuvre peint, I, Figures (1860-1890). Cette œuvre a été présentée en vente par Christie’s, New York, le 11novembre 2018 (lot 45 A).
"Je doute qu'aucun peintre ait jamais interprété la femme d'une manière plus séduisante. Le pinceau de Renoir rapide et léger donne la grâce, la souplesse, l'abandon, rend la chair transparente, colore les joues et les lèvres d'un brillant incarnat. Les femmes de Renoir sont enchanteresses. Si vous en introduisez une chez vous, elle sera la personne à laquelle vous jetterez le dernier regard en sortant et le premier en rentrant. Elle prendra place dans votre vie. Vous en ferez une maîtresse. Mais quelle maîtresse! Toujours douce, gaie et souriante, n'ayant besoin ni de robes, ni de chapeaux, sachant se passer de bijoux; la vraie femme idéale!"
Théodore Duret, Les peintres impressionnistes, Librairie parisienne H. Heymann & J.Perois, Paris: 1878, p.28.
"I doubt that any painter has ever portrayed a woman more seductively. Renoir’s swift, light strokes make her graceful, supple, and indulgent; give her translucent skin; and color her cheeks and lips bright crimson. Renoir’s women are enchanting. If you bring one into your home, she will be the last person you see when you leave and the first when you return. She will carve out a place in your life. You will make her your mistress. But what a mistress! Always gentle, cheerful, and smiling, needing neither dresses nor hats, knowing how to do without jewelry; truly the ideal woman!”
Théodore Duret, Les peintres impressionnistes, Librairie parisienne H. Heymann & J.Perois, Paris: 1878, p.28.

Demander plus d'information