Chargement en cours
Ma sélection

Lot 39 - Antonio PONCE (Valladolid 1608-après 1662 ?) - Lièvre avec un colvert (femelle), [...]

Estimation : 15 000 € / 20 000 €

Adjugé 13 500 €


Résultats sans frais

Antonio PONCE (Valladolid 1608-après 1662 ?)
Lièvre avec un colvert (femelle), une sarcelle d’hiver et un ramier avec un panier de fruits sur un entablement
Toile
Trace de signature et daté à droite (légèrement rehaussé): P ... f /1646
Restaurations
Hare with a mallard (female), a teal and a wood pigeon with a basket of fruit on an entablature, canvas, trace of signature and dated on the right (slightly heightened): P ... f / 1646, restorations
94 x 120 cm – 37 x 471/4 in.
PROVENANCE Inventorié le 14 janvier 1668 dans la collection d’Ana de Criales, née à Madrid en 1631 et mariée à Don Gaspar de la Herrán y Ezcaray, qui était conseiller municipal de Madrid : Quatro fruteros yguales de Vara y quarta de largo y bara poco mas de ancho de mano de Antonio fonte El Uno con Una liebre y Unas anades y una çesta de frutas El otro con Un garrafon con nueve Diversas dulses y Vidrico El otro con una Jarra de diversas flores Unas alcachofas y una çesta con zerezas ; El otro con dos çestas de ubas y diversas frutas y Unas aves tassazonse en Veinte ducados cada Uno 880. (Peter Cherry, Archivo Histórico de Protocolos, Madrid, Prot. 8.142).
Notre toile appartenait à une série de quatre. Elle est la première décrite dans l’inventaire de 1668 d’Ana de Criale : Quatre coupes à fruits d’un mètre et quart de longueur et d’un mètre plus ou moins de largeur de la main d’Antonio fonte (sic). Un avec un lièvre et des canards et une corbeille de fruits. Un autre avec une cruche avec neuf douceurs assorties et un bocal en verre. Un autre avec un vase avec plusieurs fleurs, des artichauts et un bol de cerises. L’autre avec deux paniers de raisins et plusieurs fruits et quelques oiseaux, évalués (taxés) à vingt ducats chacun. On pourrait tenter de penser qu’il s’agissait d’un ensemble sur les quatre saisons, comme en a réalisés van der Hamen, et que notre peinture représenterait alors l’Automne : c’est la saison de chasse au petit gibier à Madrid. C’est la saison de la récolte du raisin. Les grenades et les pommes sont des fruits de cette période de l’année.
En 1624, Antonio Ponce entre en apprentissage dans l’atelier de Juan Van der Hamen, le plus célèbre peintre de natures mortes de l’époque. L’influence de son maître se décèle dans ses premières peintures, avec une disposition sur des entablements de pierre parfois superposés et le fort éclairage en clair-obscur d’origine caravagesque. En tant que peintre de natures mortes, il a abordé un large éventail de sujets et de formats, des fruits et des légumes, ainsi que du gibier et des fleurs, des séries de mois et des petites peintures de cabinet. De 1637 à 1638, Ponce a travaillé au palais de Buen Retiro (Madrid), construit par le roi Philippe IV. En juillet et août 1649, il collabore avec un groupe d’artistes à la décoration éphémère des tribunes sur la place et les escaliers de l’église San Felipe el Real dans le cadre des festivités entourant l’entrée de Marianne d’Autriche. Dans les années 1640, il adopte des fonds plus clairs et plus lumineux qui donnent une meilleure sensation d’atmosphère, nuancée par de doux contrastes, et une gamme chromatique tirant vers le gris.

Demander plus d'information